Tel: +32(0) 493 04 78 44 | Mail:


Notre philosophie

 

Tout d’abord, une petite biographie

Passionnée de chevaux depuis mon plus jeune âge, j’ai très vite décidé de faire de ma passion mon métier. Mon choix de m’orienter vers la psychologie vient de mon envie de rencontrer l’autre là où il est et de faire un bout de chemin avec lui dans son processus de changement.

Mes choix d’options se sont tournés vers la psychologie de l’enfance tout d’abord, vers la délinquance par la suite. Pendant toute la durée de mes études, j’ai continué à monter, à suivre des stages, des cours. J’ai pu expérimenter de nombreuses manières d’aborder le cheval et l’équitation, avec le temps j’ai trouvé ma propre façon de monter et de vivre la relation avec mes chevaux. C’est donc tout naturellement, après avoir terminé mes études de psychologie que je me suis dirigée vers l’hippothérapie.

J’ai suivi la formation Anthe-Anthesis pendant deux ans et j’ai été diplômée « praticienne en hippothérapie ». J'ai pu découvrir et étudier l'éthologie (diplôme de niveau 1 et 2 de la FFE), ce qui m'a permis d'avoir une relation plus naturelle avec mes chevaux en communiquant "cheval" avec eux. J'ai également découvert l'étude des chaines musculaires, de l'Homme et du cheval; la Communication Non Violente; le Taï Chi; l'équitation centrée. Depuis 2014, je suis une fomation continue en équitation centrée avec Jacques Charandack. J'ai également suivi le 3 ème cycle d'Anthe-Anthesis: psychothérapie assistée par le cheval. Grâce à un travail constant sur moi-même, des lectures, des conférences et des supervisions, je continue à enrichir ma pratique de nouvelles connaissances et d’une meilleure utilisation de mon outil principal, moi-même.

Avec l'aide de mon mari, Aslan, éducateur spécialisé, EQUI-TAO s’est développé. Aujourd’hui de nombreux projets vont être mis sur pied afin d’offrir une expérience avec les chevaux, qu’elle quelle soit, aux personnes intéressées.

 

Pourquoi « EQUI-TAO » ?

EQUI fait référence au cheval, que l’on vient rencontrer quand on franchit les portes d’une écurie. Trop souvent, dans trop de manèges, on privilégie l’équitation plutôt que la relation avec son cheval. Initiateur, soutien, facilitateur, porteur, le cheval peut être le partenaire d’un changement, d’un chemin, d’une aventure, d’une vie.

TAO fait référence au taoïsme. Cette philosophie chinoise, qui a été élaborée entre autres par Lao Tseu, est une recherche d’harmonie, qui se trouve dans la Voie (le Tao) de la nature. Est préconisé un retour à l’authenticité, à l’être. Je pense que le cheval peut faciliter ce retour à la nature, notre nature. Tout d’abord, le cheval ressent nos émotions mieux que nous-mêmes ne pouvons les ressentir (parce que trop souvent, nous ne pouvons nous autoriser à les libérer). Par sa qualité de présence et sa capacité à être dans l’instant présent, le cheval nous ramène dans le présent, dans le « non-faire » et nous invite à lâcher prise.

La société actuelle exige de nous d’être conformes à une norme, d’être performants et surtout de ne pas être différent. Quand on rencontre un cheval, on s’ouvre à un monde totalement différent. Un monde fait de ressentis, d’émotions, sans jugements. Si on se laisse porter, au sens propre comme au sens figuré, par le cheval, on découvrira bientôt toute une partie de nous-même que nous ne connaissions pas. Et on ne sort jamais inchangé d’une telle rencontre. J’invite toutes les personnes qui côtoient le cheval, de près ou de loin, à se laisser toucher, vraiment, profondément, et VIVRE ce qu’elles ressentent au contact du cheval.

 

Comment les chevaux, nos compagnons de route, vivent-ils chez nous ?

Chez nous, les chevaux vivent en groupe, le plus possible en prairie. Cela leur permet de répondre à tous leurs besoins, que l'on peut regrouper en 5 groupes : séurité, subsistance, récupération, relations, détente (d'après Jean-Claude Barrey)
Ainsi nos chevaux, qui peuvent se satisfaire quand ils en ressentent le besoin, sont disponibles à la relation quand nous désirons interagir avec eux. La vie en groupe les confronte à des règles, à des codes qu’ils doivent respecter dans le troupeau (hiérarchie, amitiés, dominance, fuite, jeux,…). Cela les rend plus responsables, sereins et respectueux.